Sean Connery: portrait d'un gentleman


Depuis ses débuts modestes en Ecosse, mauvais élève en classe, Sean Connery né en 1930 en aura fait du chemin, devenu une grande star de cinéma à l’âge de 32 ans lorsqu’il a été choisi comme l’agent secret James Bond. Sean Connery continuera à se distinguer dans un certain nombre de films majeurs, dont celui qui lui permettra d’obtenir un Oscar, les Incorruptibles. Un candidat improbable pour jouer le snob 007 de Ian Fleming, et pourtant Sean Connery est tellement assimilé à ce rôle, qu’il a failli ne pas sortir de ce moule. Malgré de nombreuses années de travail sur scène et à l’écran, Sean Connery était toujours « le gars qui jouait James Bond », jusqu’au début des années 1980. Pourtant, tout au long de sa carrière, l’entêté Ecossais aura interprété des rôles qui l’intéressaient au cinéma, quelle que soit l’image que l’on se faisait de lui. Au point que les critiques parlaient désormais plus de son talent exceptionnel d’acteur que de son incapacité à sortir d’un rôle. Avec plus de 60 films à son actif, Sean Connery était devenu l’une des stars les plus en vue au monde

Des débuts modestes

Thomas Sean Connery a commence sa vie dans le plus humble des milieu. Il était l’aîné de deux fils de Joseph et Euphamia Connery, né dans un immeuble d’Edimbourg en Ecosse. Pendant la Seconde Guerre mondiale, alors qu’il n’avait que 13 ans, il abandonna l’école pour aider sa famille. « La guerre était lancée, toute mon éducation était mise de côté » se souvenait Sean Connery dans le magazine Rolling Stone. Je n’avais aucune qualification pour quelqu’emploi que ce soit, et le chômage a de toute façon toujours été très élevé en Ecosse, alors vous prenez ce que vous réussissez à obtenir. J’étais livreur de lait, un ouvrier, apprenti boucher, vernisseur de cercueils.. pratiquement n’importe quoi. Après plusieurs années, Sean Connery décide de rejoindre la Royal Navy britannique. Mais cela ne dure que trois ans, il est démobilisé suite à un ulcère d’estomac. De retour à Edimbourg, Sean Connery se met à la musculation et développe son physique. Il devient maître nageur et même modèle pour une école d’art. C’est ce corps athlétique qui lui permis d’emporter la troisième place au concours de Mister Universe à Londres en 1953. Ce voyage lui ouvrira bien plus de portes : il décroche les auditions pour la comédie South Pacific et suit des cours de danse et de chant pour un rôle dans le chœur

 

Acteur ou footballeur professionnel

Ce rôle sera déterminant pour lui. A l’époque, il hésitait entre devenir acteur ou devenir footballeur professionnel. Mais l’acteur Robert Henderson, qui jouait aussi dans South Pacifc, l’a encouragé sur la voie du cinéma. Sean Connery suivra son conseil : en tant que footballeur, on est limité par l’âge tandis qu’un bon acteur pourrait jouer à vie des rôles complexes. Henderson devint son mentor. Dans le magazine Première, Sean Connery raconte : « Il m’a donné une liste de tous ces livres que je devais lire. J’ai passé un an dans toutes les bibliothèques de Grande-Bretagne et d’Irlande, d’Ecosse et du Pays de Galles… J’ai passé mes journées à la bibliothèque et les soirées au théâtre" Le matin, Sean Connery les consacrait à rencontrer d’autres acteurs, rencontrés au cours de la tournée d’un an dans South Pacific. « J’ai eu un tout autre regard sur les choses » avait déclaré Sean Connery. Cela ne m’a pas donné plus d’intelligence, mais révélé l’importance de tant de choses auxquelles je n’aurais jamais pensé ». C’est à cette période qu’il choisit son nom de scène, Sean Connery, après qu’on lui ai dit que son nom était trop long à mettre sur ses bulletins de paie de la comédie musicale.

Après South Pacific, Sean Connery commence à voir plus large. Il est remarquable dans son premier rôle à la télévision, une production britannique de Requiem for a Heavyweight de Rod Serling. Acclamé par la critique pour ce rôle, il obtient plusieurs offres de films. Entre 1955 et 1962, il réalise une série de films B, dont Action of the Tiger (1957). C’est là qu’il rencontre Terence Young, qui devait être le réalisateur des films Bond. Young se souvient : « Action of the Tiger n’avait pas une bonne image. Mais Sean y était impressionnant, et quand tout fut fini, il vint me voir et me dit, avec un très fort accent écossais :"Monsieur, aurai-je du succès ? " Young lui répond alors que ce film ne lui donnait pas une bonne image, et qu’il devait continuer à nager pour qu’il lui donne l’occasion d’avoir du succès. Quatre années plus tard, Docteur No sortait.

Sean Connery contre James Bond

Sean Connery faisait toujours des films B quand il a été appelé pour une audition pour jouer dans James Bond contre Docteur No, le premier film de James Bond. Mais il avait beaucoup mûri en tant qu'acteur et dégageait une sorte de force animale brute, que Young comparait à un jeune Kirk Douglas ou Burt Lancaster. Le producteur Harry Saltzman estimait qu'il avait la masculinité recherchée pour le rôle. Tout le monde était d'accord pour dire qu'il était parfait pour le rôle. Connery a été signé sans test d'écran. 

James Bond contre Docteur No a été un succès instantané, propulsant Sean Connery dans la célébrité et le statut de sex-symbol pratiquement du jour au lendemain, une situation que Connery, sérieux et très privé, n'aimait pas. La façon dont les médias ont traité sa transition vers ce rôle était tout aussi pénible pour lui. Dans Rolling Stone, il commenta "J'étais acteur depuis que j'avais vingt-cinq ans, mais l'image que la presse a diffusée était celle de quelqu’un qui tombait dans un smoking inapproprié et qui mélangeait de la vodka avec du martini. J'avais fait de la télévision, du théâtre, tout un tas de choses. Mais c'était plus sensationnel de me présenter comme quelqu'un qui venait d’un milieu modeste.". Connery a également réalisé plusieurs de ses propres cascades dans Docteur No. Et il l’a fait dans beaucoup de ses films parce que cela fait gagner du temps à la production. L'une des cascades du film Docteur No l'a presque tué, dans la scène où il passe sous une grue. 

En 1962, Sean Connery épouse sa première femme, Diane Cilento. Elle était également actrice, ayant joué le rôle de Molly dans Tom Jones. Leur relation est passionnelle, mais orageuse. Un ami de Sean Connery, Michael Caine, rapportait dans le magazine Rolling Stone: "Je me souviens qu'une fois j'étais avec eux à Nassau. Diane préparait le déjeuner, et Sean et moi sommes sortis. Bien sûr, nous sommes sortis et rentrés pour le déjeuner deux heures plus tard. Eh bien, nous avons ouvert la porte et Sean a dit: "Chérie, nous sommes à la maison" - et Diane envoya à leur visage toute le repas qu'elle avait préparé. Je me souviens que nous étions tous les deux debout, couverts de sauce et de haricots verts." Le couple a divorcé en 1974 et leur fils unique, Jason, est lui aussi acteur de cinéma. 

Entre 1962 et 1967, Connery a réalisé cinq films de James Bond : Docteur No, Bons Baisers de Russie, Goldfinger (qui était, à l'époque, le film qui avait le plus rapporté d'argent de l'histoire du cinéma, plus de 10 millions de dollars au cours de ses premiers mois), Opération Tonnerre et On ne vit que deux fois. Sean Connery était fatigué du rythme effréné d'un nouveau long métrage chaque année, de la publicité constante et de l’intrusion dans sa vie privée. Pendant le tournage d’Opération Tonnerre, Sean Connery travaillait de longues journées et faisait des interviews de presse la nuit. Il se disputait également avec le producteur des films Bond, Albert (Cubby) Broccoli, car il voulait ralentir le rythme de la série en terminant un long métrage tous les 18 mois au lieu de chaque année. Il a menacé de résilier le contrat après avoir terminé On ne vit que deux fois et a accepté d'accepter un salaire inférieur à la normale. 

Mais le Royaume-Uni était fou de Bond et les films étaient une mine d'or. Sean Connery accepte de jouer dans Les Diamants sont éternels en 1971, exigeant un salaire de 1,25 million de dollars, plus un pourcentage. À l'époque, c'était une somme d'argent sans précédent pour un tel rôle. Après avoir terminé le film, Connery a dit "plus jamais" aux rôles de Bond et a fait don de la totalité de son salaire au Scottish International Education Trust, une organisation qu'il avait fondée pour aider les jeunes Écossais à obtenir une éducation. (Ce n'est pas le seul exemple de la générosité de Connery envers les organismes de bienfaisance. En 1987, il a fait don de 50 000 livres britanniques au National Youth Theatre en Angleterre après avoir lu un article sur l'institution défaillante.)

La vie après Bond

Après sa séparation avec Brocoli, il continue à jouer divers rôles au cinéma, cherchant avant tout à trouver des rôles intéressants. Il aurait offert d'être dans Bandits, bandits pour un salaire très modeste parce qu'il avait entendu dire que le producteur avait des difficultés financières. À quelques exceptions près, cependant, la plupart des films réalisés par Connery dans la décennie qui a suivi Les Diamants sont éternels n'étaient pas très remarquables.

Puis, au début des années 80, une chose étrange s'est produite. À l'âge de cinquante-trois ans, Connery a été invité à reprendre le rôle qu'il avait rendu célèbre, dans Jamais plus Jamais. Les droits du film sur ce film avaient été remportés dans une longue bataille judiciaire par Kevin McClory, un Irlandais entreprenant que Sean Connery admirait beaucoup pour sa capacité à combattre le système. Le film devait également sortir en même temps qu’Octopussy, une nouvelle aventure de Bond que Broccoli produisait en mettant en vedette le nouveau 007, Roger Moore. On raconte aussi que la Française Micheline Roquebrune, qu'il avait rencontrée sur un terrain de golf au Maroc en 1970 et épousée en 1975, l'ait convaincu d’essayer le rôle. 

Sean Connery attire des critiques élogieuses en tant que Bond vieillissant essayant de se remettre en forme pour une mission audacieuse. "À cinquante-trois ans, il est peut-être en train d'atteindre le sommet de sa carrière", raconte Kurt Loder dans Rolling Stone. "Sean Connery vous rappelle à nouveau quelles sont les qualités d’une vraie star. Il le démontre dans Jamais plus Jamais.

Un acteur talentueux

Dans les années qui ont suivi, ses performances sont de plus en plus impressionnantes. Dans Les Incorruptibles, Connery prend le rôle de soutien de Malone, un flic de rue fatigué mais rusé. "C'est une partie qui lui donne amplement l'occasion de démontrer ses capacités d'acteur dans des rôles paradoxaux", a écrit Benedict Nightingale dans le New York Times, "son talent pour être à la fois robuste et doux, cynique et innocent, dur et doux, dur et presque tendre." Pour son interprétation de Malone, Sean Connery a remporté un Oscar. 

Sean Connery était également très fort dans Indiana Jones et la dernière croisade, où il jouait le père savant du toujours aventureux Jones, se plongeant dans beaucoup d'aventures et d'intrigues. Peter Travers commentait dans le magazine Rolling Stone que «Sean Connery, aujourd'hui âgé de cinquante-huit ans, a incarné la virilité au cinéma. Ici, dans le tweed de son personage érudit, ayant une sainte horreur non cachée de choses effrayantes… et armé seulement d'un parapluie et d'un stylo-plume, Sean Connery joue parfaitement son rôle » 

De même, dans ses autres rôles plus récents - un moine dans Le Nom de la Rose (1986), un commandant de sous-marin russe dérangé dans Octobre Rouge (1990), le détective de police averti dans Soleil Levant (1993), un avocat vieillissant en Juste Cause (1995), le Roi Arthur dans Lancelot le premier Chevalier (1995) – Sean Connery continue de prouver sa polyvalence et sa maturité en tant qu'acteur. A l'âge de 65 ans, Sean Connery a montré qu'il se défendait bien contre les plus nouveaux arrivants à Hollywood avec son rôle d'ex-détenu qui s'était une fois échappé d'Alcatraz dans le thriller d'action de 1996 Rock, avec Nicolas Cage et Ed Harris. 

Sean Connery a travaillé dur tout au long de sa carrière et a pris des risques professionnels dans ses rôles. Pour ces efforts, il était devenu un acteur très respecté, presque une légende dans le monde de l'écran. En 1998, Sean Connery reçoit le Fellowship Award, la plus haute distinction de la British Academy of Film and Television Arts. Pourtant, malgré cela, il reste un travailleur très consciencieux, essayant toujours d'améliorer le film dans lequel il est plutôt que de saboter les performances des autres pour se prévaloir. Lorsqu'on lui a demandé s'il pouvait maintenant écrire son propre rôle quand il décide de jouer dans un film, il a répondu dans le magazine Première: « Je me sens être responsable en termes de ce qui est bon pour l’ensemble du tableau, et pour les acteurs aussi, parce que j'ai eu toute cette expérience, et j'ai vu beaucoup de talents gâchés. "

 

Sean Connery s’est éteint à l’âge de 90 ans le 31 octobre 2020 à Nassau aux Bahamas. Un acteur talentueux, gentleman qui aura utilisé son succès pour les plus démunis et pour les jeunes acteurs.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés